CARTE AVANT/APRES. De la présidentielle aux législatives, En Marche ! continue sa progression

Une faible participation pourrait aussi limiter le nombre de triangulaires au second tour, car pour avoir le droit de se présenter au second tour, il faut avoir obtenu au premier un nombre de suffrages au moins égal à 12,5% du nombre d'inscrits dans la circonscription.

Selon de premières estimations publiées par Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France, LRM obtiendrait 32 % des voix, devant Les Républicains (LR-droite classique), 21,2 %, le Front national (FN), 13,9 %, La France insoumise (LFI), 10,9 %, et le Parti socialiste (PS), 10 %. Avec leurs alliés, les socialistes n'auraient plus que 20 à 35 sièges.

Derrière le mouvement porté par le président de la république, Les Républicains récoltent pour l'heure 21,5% des votes (entre 85 et 125 sièges).

À quoi ressemblerait l'Assemblée nationale si les députés étaient élus selon un mode de scrutin proportionnel? La France insoumise est aussi tombée de haut car, PCF inclus, le groupe n'aura que de 10 à 23 fauteuils dans l'hémicycle. Si la proportionnelle intégrale était en vigueur le 11 juin, le bloc REM-MoDem n'aurait obtenu " que " 197 sièges, loin de la majorité absolue (290 sièges). Pour gouverner, le parti présidentiel devrait donc former une coalition avec un ou deux autres partis représentés.

Avec une dose de proportionnelle de 50%

.

Comme les sondages le prévoyaient Emmanuel Macron s'est largement imposé lors du premier tour des élections législatives.

Enfin, des élections législatives avec un quart des sièges désignés à la proportionnelle accoucheraient d'une large majorité pour l'alliance LREM-MoDem.

Édition: