Theresa May toujours en recherche de majorité — Brexit

Le DUP s'engagerait seulement à soutenir l'exécutif sur les sujets clefs comme le budget ou la défense.

" Tant que nous ne l'aurons pas (l'accord avec le DUP, ndlr), nous ne pourrons pas convenir des derniers détails du discours de la reine", prononcé à cette occasion et qui détaillera le programme législatif du gouvernement, a admis le vice-Premier ministre Damian Green.

Le DUP est une formation de l'extrême-droite. Le parti unioniste sera particulièrement attentif sur la question de la frontière entre Irlande du nord et du sud, également une priorité pour Bruxelles. Le DUP ne fit partie de l'Accord du partage du pouvoir avec les nationalistes de Sinn Fein dans l'Assemblée de l'Irlande du Nord qu'en 2007, après avoir éclipsé le Parti unioniste d'Ulster. Sa situation fait penser à celle de Margaret Thatcher en 1989: il y avait eu une révolte et un complot chez les conservateurs qui lui étaient hostiles, et elle avait dû partir.

Le conservateur a prédit en outre que les Britanniques finiraient par regretter leur départ. Un tel arrangement serait inconstitutionnel, car cette disposition est expressément autorisée en vertu de l'Accord du vendredi saint.

Le projet d'alliance entre les conservateurs et le DUP soulève beaucoup de critiques, notamment à cause du conservatisme social du parti nord-irlandais, farouchement opposé au mariage des homosexuels et à l'avortement.

Le fait que les conservateurs sont prêts à envisager la reprise du conflit en Irlande, qui a coûté des milliers de vies pendant trois décennies à partir de 1969 durant ce qu'on appelait les "Troubles ", témoigne de la crise existentielle qu'ils rencontrent.

Pour elle, la Grande Bretagne a besoin de stabilité. L'élite dirigeante et les conservateurs sont divisés sur la question du Brexit, avec la majorité de la classe dirigeante, menée par l'élite financière de la City de Londres, opposée à la sortie de l'UE et du marché unique.

Selon le journal, ces discussions auraient pour but de contraindre Mme May à faire des compromis sur l'immigration européenne, l'union douanière et le marché unique. D'autres cherchent encore à revenir complètement sur le Brexit.

"La Première ministre (Theresa May) a parlé ce (samedi) soir avec le DUP pour discuter de la finalisation d'un accord lorsque le Parlement reprendra ses travaux la semaine prochaine", a détaillé dans un communiqué un porte-parole de Downing Street.

"Donnez-moi un mandat clair pour négocier le meilleur accord possible pour le Royaume-Uni" C'est en ces terme que la dirigeante britannique Theresa May annonçait la troisième élection majeure pour son pays en deux ans (après a réélection du conservateur James Cameron et le référendum sur le Brexit).

Le dimanche, un nouveau sondage a révélé que le Parti travailliste a dépassé de six points les Parti conservateur.

Le nouveau gouvernement de Theresa May, marqué par la reconduction de ses principaux ministres ainsi que par le retour du pro-Brexit Michael Gove en tant que ministre de l'Environnement, s'est réuni lundi après-midi.

" Je peux encore être premier ministre". Elle a même reconduit plusieurs piliers de son gouvernement, tout en écartant deux membres de son cabinet. Parce qu'ils ont réussi à arracher dix sièges lors des élections de jeudi, ils pourraient se révéler salvateurs pour la Première ministre britannique, fortement décriée dans ses propres rangs. Or quand le Royaume-Uni sortira de l'Union européenne, le rétablissement d'une frontière pourrait être nécessaire.

Si elle ne fait pas alliance avec les unionistes, avec qui va-t-elle le faire? Dans le même temps, M. Corbyn a déclaré que les premiers résultats ont montré que Mme May avait perdu son mandat et l'a appelé à démissionner.

Édition: