Plus de 4 milliards d'euros de mesures nouvelles — Plan pauvreté

" Être pauvre, c'est d'abord se battre sur tous les fronts".

Emmanuel Macron a dévoilé ce jeudi un plan très attendu de lutte contre la pauvreté, d'un montant de huit milliards d'euros sur quatre ans, en appelant à "ne pas oublier les derniers de cordée" de la société française. "Notre approche doit être globale", explique-t-il. Vous retrouverez au programme du JT de 13h du 13 septembre 2018 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Le chef de l'Etat a aussi annoncé une loi en 2020 pour créer un " revenu universel d'activité " qui fusionnera toutes les prestations. Une incitation sera mise en place dans les communes qui n'ont pas de tarification sociale. Un système permettra aux familles de ne plus avancer la part du coût de l'assistante familiale, qui leur est aujourd'hui remboursée par la Caisse d'allocations familiales.

Les PMI seront "profondément transformées pour mieux répondre aux problèmes des familles monoparentales en développant notamment les aides aux démarches et les offres de répit parental " a également promis Emmanuel Macron.

Les jeunes de 16 à 18 ans en situation de décrochage seront tenus de suivre une formation et feront l'objet d'un " accompagnement ". Pour mémoire, la France en compte environ 20.000 par an.

La stratégie antipauvreté met l'accent sur la prévention de la précarité, notamment chez les plus jeunes, et l'aide à la réinsertion vers l'emploi. Accompagnement et formation des professionnels de la petite enfance, favoriser l'apprentissage du langage, encourager les expérimentations innovantes via un fond d'expérimentation sociale de 100 millions d'euros.

S'ils ne l'ont pas été dans le discours du président, les Outre-mer sont mentionnés dans le dossier de présentation du plan pauvreté: "En lien avec les Assises de l'Outre-mer (sic), une contractualisation adaptée aux besoins des territoires ultra-marins sera déployée afin d'y apporter des solutions renforcées". Restera à connaître ces droits et devoirs. "Là aussi les associations qui sont les principaux vecteurs de réinsertions sont aussi les premières victimes de la politique conduite par Emmanuel Macron".

- Restos du coeur - la stratégie pauvreté "comporte plusieurs mesures utiles pour faciliter l'accès à l'alimentation des plus démunis et en particulier des enfants: la généralisation des petits déjeuners ou les dispositions en faveur de l'accès aux cantines scolaires vont dans le bon sens, alors que 38% des bénéficiaires des Restos sont des enfants". "C'est donc un tournant social visant à satisfaire évidemment sa majorité et en partie l'opinion [.] et un tournant comportemental si on peut dire". Plus fondamentalement encore, si l'on veut remédier à cette pauvreté, il faut remettre en cause les processus d'exclusion, à commencer par ces emplois précaires dont abusent de trop nombreuses entreprises. "Ce sont eux, les nouveaux visages de la pauvreté et c'est à eux que s'adresse ce plan ".

Édition: