Les étapes auvergnates vues par Christian Prudhomme — Tour de France

Puis, départ de Tarbes le samedi 20 juillet: nouvelle arrivée au col du Tourmalet, la troisième de l'histoire, neuf ans après la victoire d'Andy Schleck. Les coureurs offensifs pourraient aussi être attirés par la cinquième étape, en direction de Colmar. Le départ de cette utime étape sera donné de Rambouillet. Dans les 5 et 6 étapes déjà, une traversée des Vosges aura permis aux grimpeurs de vraiment s'échauffer. Le super-grimpeur à 1 800 ou 2 000 mètres sera-t-il toujours un super-grimpeur au-delà? Symbole de cette volonté de prendre de l'altitude, l'Iseran, une ascension légendaire - le plus haut col routier de France à 2 770 m - rarement fréquentée par le Tour, sera escaladé le 26 juillet pour le deuxième des trois volets alpestres. La meilleure manière de lui rendre hommage sera d'attaquer dans la première étape où l'on retrouvera le Mur de Grammont et le Bosberg. Cinq ascensions sont au programme de la journée pour un dénivelé de 3.600 mètres et 199km à parcourir au total. " J'en suis très fier et j'espère que ce sera une grande fête du vélo en Belgique ", a expliqué " Le Cannibale ". Le peloton arrivera en France, à Eperney.

- Etape 11 (mercredi 17/07): Albi - Toulouse. Les rouleurs n'auront à se mettre sous la dent qu'un seul chrono individuel de 27 kilomètres, avec un parcours peu vallonné. Le lendemain, la 10e étape reliera Albi et Toulouse, avant une étape Toulouse - Bagnères-de-Bigorre le jeudi. 202 kilomètres de transition qui pourraient sourire aux baroudeurs. Un passage dans le premier grand massif qui sera entrecoupé par une inédite étape contre-la-montre autour de Pau, qui devrait également accueillir une étape similaire à l'occasion de la prochaine Vuelta. La 18e étape entre Embrun et Valloire amènera les coureurs sur les pentes des cols de Vars (2109 m), de l'Izoard (2360 m) et du Galibier (2642 m). "C'est une bonne chose d'avoir plus d'arrivées au sommet".

- Etape 15 (dimanche 21/07): Limoux - Prat d'Albis.

- Etape 16 (mardi 23/07): Nîmes - Nîmes. "A Paris, les Champs-Elysées sont le plus grand rendez-vous de l'année pour les sprinteurs". Le lendemain, depuis le Pont du Gard, le peloton ralliera Gap pour se rapprocher du dernier chapitre de l'épreuve, qui s'annonce corsé. "Là, on va revenir aussi à la très haute montagne", souligne le directeur de course Thierry Gouvenou. L'arrivée sera jugée après une descente technique.

- Etape 19 (vendredi 26/07): Saint-Jean-de-Maurienne - Tignes.

"Il y a beaucoup de montagne et la première intervient après quatre jours", s'est félicité le vainqueur du récent Tour de Lombardie qui s'est attardé sur l'étape de La Planche des Belles Filles, près de chez lui à Mélisey (Haute-Saône).

Même s'il préfère "profiter des vacances" pour l'instant, le Français (28 ans) a précisé que le Tour "sera un gros objectif l'an prochain".

Édition: