L'affaire Benalla empoisonne à nouveau l'Elysée

"Nous vous prions de bien vouloir les retourner, dans les plus brefs délais, au bureau des passeports et visas diplomatiques", stipule le courrier. Francebleu.fr fait le point.

Cette mise en garde a été envoyée samedi, après des révélations de presse mises en lumière par " Le Monde ", sur la visite d'Alexandre Benalla au Tchad, trois semaines avant celle d'Emmanuel Macron venu réveillonner avec les troupes basées à N'Djamena.

Avant de rencontrer son hôte et homologue tchadien Idriss Déby Itno, le président français, en visite au Tchad, a rencontré des leaders des organisations féminines à la Maison de la femme à N'Djaména.

Les passeports diplomatiques sont délivrés par le ministère des Affaires étrangères, qui fixe par arrêté la liste des bénéficiaires d'un tel document.

Le voyage de l'ex-collaborateur de l'Élysée avait-t-il un lien avec celui du président de la République?

Sur le plateau de RT France le 28 décembre, le sénateur Républicain Damien Regnard a apporté son éclairage sur la nouvelle affaire Benalla.

Alexandre Benalla: il s'en prend violemment à Emmanuel Macron !
Alexandra Benalla : furieux, il menace l'Elysée et Emmanuel Macron

"Qu'il ait un passeport diplomatique encore aujourd'hui dépasse l'entendement", s'étrangle sur Franceinfo le président de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde.

Mis en examen pour "violences volontaires" contre des manifestants du premier mai, Alexandre Benalla n'a cependant pas "informé l'Elysée de ses déplacements avant de les effectuer, mais uniquement de manière récente", selon la présidence qui s'est aussi exprimée auprès de l'AFP. Depuis la révolte des gilets jaunes, le président de la République semble au plus bas.Malgré sa tentative de redorer son image en déjeunant avec ses équipes dans un restaurant Campanile, cela ne semble pas vraiment fonctionner. "Mais ce jeudi après-midi, le ministère des Affaires étrangères a affirmé avoir réclamé fin juillet la restitution de deux passeports diplomatiques attribués à Alexandre Benalla". Mais aucun passeport n'a été retourné.

Revenant sur cette visite la chaîne d'information France 24 rapporte que "ce déplacement s'inscrit, selon l'Elysée, dans la continuité de l'engagement du président sur la lutte contre le terrorisme au Sahel et en particulier de la mise en place de la force du G5 Sahel". C'est en tout cas ce que semble craindre la présidence. "Qui peut croire cette fable", a attaqué sur RTL Gilles Platret, porte-parole du parti Les Républicains, non sans faire part de son souhait que la "justice soit saisie". Selon son entourage, Alexandre Benalla fait "du consulting " et est en train de monter son entreprise en France: "Tout est carré et légal ".

L'ex-chargé de mission sort du silence par l'intermédiaire de son entourage. "Je ne me tairai plus" a-t-il menacé.

"Nous, ministre des Affaires étrangères, requérons les autorités civiles et militaires de la République française et prions les autorités des pays amis et alliés de laisser passer librement le titulaire du présent passeport et de lui donner aide et protection".

Édition: