Coupe de la Ligue : le conseil de Neymar à Marcus Turam

Le vertige a frappé les Parisiens, qui ont montré bien peu d'envie contre l'En-Avant, notamment au cours d'une première période insipide, et concédé, chose rarissime, trois penalties.

Autre changement, et non des moindres, le Parc des Princes était paré des couleurs du manufacturier indien BTK.

Après la défaite du PSG face à Guingamp (1-2), Thomas Tuchel a été invité à évoquer le mercato hivernal. Le lendemain, à la même heure, Strasbourg et Bordeaux s'affronteront en Alsace dans la seconde demi-finale. Le coup d'envoi de la rencontre sera donné à 21h05.

C'est un Thomas Tuchel très agacé qui s'est présenté ce soir en interview d'après-match. "Ce n'est pas possible de perdre à la maison un match décisif comme ça", a-t-il ajouté. Score final: 2 à 1. Le message aurait pu être drôle, si le PSG ne s'était pas incliné face au mauvais élève de L1 dans la foulée...

Les deux équipes ne s'étant départagées à l'issue du temps réglementaire (1-1), tout s'est joué aux tirs au but, avec une séance interminable (8-7). Enfin, pour lui, les "objectivement, il y avait faute sur les trois pénaltys".

De quoi entrevoir sérieusement les demi-finales.

Car la folle machine est lancée: le PSG dispute 17 matches entre le 06 janvier et la prochaine trêve, internationale cette fois, le 18 mars.

1-2 Qui l'eut cru?

Édition: