Lyon maintient le suspense — Ligue des Champions

Même si son apport offensif a été très limité en raison de la domination barcelonaise, sa prestation a bluffé les observateurs.

L'Olympique Lyonnais est en vie. Le plus important c'était de ne pas prendre de but. La faute aux maladresses, à ces vendanges avant l'heure dans le dernier geste.

Julien Quelen, au Groupama Stadium. Où du moins celle, éphémère, de vingt-cinq dernières minutes à sens unique. Il est très dangereux, car un but à l'extérieur vaut plus. Mais ce n'est pas uniquement sur cette rencontre, que le portier lyonnais s'est distingué. Le Barça devra gagner pour continuer sa route.

Les Lyonnais savent qu'ils ont fait la bonne opération du soir au vu de l'énorme domination catalane.

Si l'absence du champion du monde français peut être "profitable" à son équipe, estime l'entraîneur du Barça Ernesto Valverde, son adversaire n'en sera pas tant affaibli que cela. Le coach nous avait demandé de défendre comme on a l'habitude de le faire. On n'a pas réussi à se créer des occasions qui nous auraient permis de marquer en début de seconde période, a analysé le gardien de but des Gones en zone mixte. " Bruno Genesio en est convaincu, l'OL a encore toutes ses chances de qualification avant le match retour au Camp Nou dans trois semaines".

Le match aurait pu démarrer sur des chapeaux de roue pour Lyon quand Terrier, titulaire surprise, a fait parler la poudre en décochant une énorme frappe, déviée par Ter Stegen sur la barre (9e). Le match retour aura lieu le 13 mars en Catalogne. Mais il faudra provoquer notre destin au Camp Nou. "On sait qu'on a un effectif en quantité et en qualité surtout", a prévenu Houssem Aouar.

Les matchs se suivent et rien ne semble changer pour le Barça qui n'arrive plus à faire la différence.

L'OL, qui disputait son septième match cette saison sur la scène européenne, présente en effet un bilan d'une victoire et de six matches nuls.

Édition: