Le nouveau film de Tarantino se dévoile dans une bande-annonce — Cinéma

Les admirateurs de toujours de Quentin Tarantino n'auront pas été déçus. Hommage à Hollywood plutôt réussi dans son évocation de l'âge d'or des westerns spaghetti, glorification des personnages de méchants, approche résolument cinéphile de l'activité hollywoodienne, le film rate cependant le coche niveau structure et maintient d'un certain suspense. C'est le moment de découvrir une histoire [.], je demande juste que chacun évite de révéler quoi que ce soit qui empêcherait les futurs spectateurs de vivre la même expérience devant le film, avait écrit le réalisateur sur Twitter. La venue de Leonardo DiCaprio à Cannes a également été l'occasion de rappeler son combat pour l'écologie. "(...) Ce n'est pas vraiment inhabituel pour ce genre de film épique". Heureusement, sa doublure attitrée devenue son homme à tout faire, veille sur lui.

Interviewer Tarantino, Pitt, DiCaprio et Robbie est une opportunité qui profite à peu de médias, mais qui a son coût.

Apparaissant comme de vieux amis sur le tapis rouge à la première mondiale de Once Upon a Time à Hollywood, Brad Pitt et Leonardo DiCaprio étaient tout simplement incroyables.

A l'occasion de la projection du film, les deux acteurs principaux se sont prêtés au jeu de l'interview croisée, pour le magazine américain Esquire.

Mais visiblement, l'affaire Sharon Tate revisitée à la sauce Tarantino n'est pas au goût d'Emmanuelle Seigner. Et cette fois, la résonance semble encore plus particulière que d'habitude.

Quentin Tarantino est né le 27 mars 1963 à Knoxville (Tennessee) mais a grandi à Los Angeles. Vingt-cinq ans plus tard il pleut sur Cannes. Et pour l'édition 2019, c'est une chienne dénommée Brandy, vue dans "Once Upon a Time.in Hollywood", qui a remporté le fameux prix.

Tom Rothman, de son côté, affirme que Tarantino a tous les droits sur le montage final: "C'est son film".

2003. Kill Bill, volume 1. 2h45. Présentation en compétition officielle mardi 21 mai.

2007. Boulevard de la mort, malgré sa sélection cannoise, est un échec commercial. Comme pour Django Unchained et Inglourious Basterds, Tarantino revisite la petite histoire dans la grande Histoire et il le fait assez astucieusement. IN HOLLYWOOD est du Tarantino pur jus.

Édition: