Match Sénégal-Algérie : les forces de l'ordre sur le qui-vive

Afin d'éviter tout débordement, de nombreuses villes dont Paris et Marseille ont pris des mesures préventives pour la finale de la Coupe d'Afrique des Nations entre le Sénégal et l'Algérie vendredi soir.

Des statistiques qui devraient rassuréer les Algériens, et qui les donnent favoris pour cette finale, mais qu'il faudra toutefois vite oublier et ne pas mettre en ligne de compte sur le terrain, car la réalité est toute autre. M. De Freitas qui n'a jamais eu la chance de diriger une rencontre de la sélection sénégalaise avait fait connaissance avec les Verts en octobre 2014 à Blantyre lorsque l'EN dirigée par Gourcuff est allée battre le Malawi (0-2) grâce à Halliche et Mesbah, toujours en qualifications de la CAN-2015. En 1990, j'étais déjà en France.

Au mondial 2018 en Russie, il a eu la première victoire d'une équipe africaine en venant à bout de la Pologne (1-2). Avec lui, les choses sont plus claires.

Le mérite des techniciens locaux est qu'en dépit des désavantages numériques et salariaux du début de la compétition, ils ont tenu tête à leurs concurrents étrangers, et ont même fini par supplanter ces derniers.

Pour espérer inscrire le nom du Sénégal sur le socle de Dame Coupe au soir du 19 juillet, un seul impératif: vaincre ce signe indien qui poursuit les Lions de la Teranga depuis belle lurette face aux Fennecs leur bête noire. Même dans le camp des Égyptien, vous avez certains qui promettent de supporter l'équipe du Sénégal et de l'autre, des supporters de l'Algérie. Aliou Cissé est né le 24 mars 1976 et son collègue algérien, lui, le 25 mars 1976. On veut être heureux et célébrer dans l'ordre, tout en ayant le respect des pays dans lesquels on se trouve. Concernant les natifs de ces deux pays, les travaux du géographe Bertrand Piraudeau portant sur l'industrie mondiale du football, souligne, à juste titre, la diffusion considérable du modèle de formation français à l'échelle du continent africain. " Si on considère que la République est en danger parce que des personnes se rassemblent, c'est un problème, a-t-il déclaré. C'est une fi nale, nous n'allons pas faire de discours va-t-en guerre, cela reste du football". " Mon cœur balance et pourtant j'ai choisi le Sénégal". Mais le joueur de Naples sera présent moralement pour ses coéquipiers.

Édition: