Le corps du chef de Daesh immergé en mer par l'armée américaine

La découverte du lieu où se trouvait Abu-Bakr Al Baghdadi est intervenue après l'arrestation et l'interrogation de l'une de ses épouses et de l'un de ses messagers cet été, rapporte le New York Times.

Le groupe, rebaptisé Daesh, supplante Al-Qaïda, tandis que ses succès militaires initiaux et sa propagande soigneusement réalisée attirent des milliers de partisans du monde entier, avant la défaite. Avant l'opération, des espions kurdes avaient réussi à se procurer un vêtement du chef de Daech ainsi qu'un prélèvement sanguin, qui avaient permis de confirmer les informations selon lesquelles Al-Baghdadi était présent dans le bâtiment ciblé. Et puis c'est la règle, dans ces groupes terroristes: à chaque fois qu'un chef meurt, il est automatiquement remplacé par un autre.

Le berger belge a pris part à la poursuite d'Al Baghdadi dimanche matin dans le village de Bashira, dans le nord-ouest de la Syrie.

Le général et président des chefs combinés de l'armée américaine, a déclaré hier que la chienne se remettait de sa blessure et reprenait ses activités. Le Pentagone, de son côté, assurait dimanche travailler à la confirmation formelle de la mort de celui qui s'était autoproclamé " calife de l'Etat islamique " en 2014.

"Il n'est pas mort comme un héros, il est mort comme un lâche", a-t-il martelé, précisant qu'il s'était fait exploser avec sa "veste" chargée d'explosifs alors qu'il s'était réfugié dans un tunnel creusé pour sa protection. Le portail des camerounais de Belgique.

Est-ce que ça veut dire que l'État islamique, c'est fini?

Cette réunion a été demandée en urgence par le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian après l'annonce au début du mois par le président des Etats-Unis Donald Trump du retrait d'un millier de soldats américains du nord-est de la Syrie. Il tente alors de se réfugier dans le réseau de tunnels sous la bâtisse. "La mort de Baghdadi est une victoire sur Daech, mais il faut savoir que l'organisation continuera sans lui".

Titulaire d'un doctorat en sciences islamiques, Ethawi était considéré par les services de renseignements irakiens comme l'un des cinq principaux collaborateurs du chef de l'EI. S'exprimant sous le sceau de l'anonymat, ce haut gradé n'a donné aucune précision sur le rituel pratiqué, ni sur sa durée, mais des sources évoquent la possibilité que le corps ait été largué depuis un hélicoptère.

Édition: