Trump veut un procès "immédiat" au Sénat — Etats-Unis

Washington, mercredi 18 décembre 2019 ((rezonodwes.com))-En septembre 2019, une révélation surgit dns les médias américains selon laquelle Trump aurait demandé au président ukrainien Volodymyr Zelensky d'enquêter sur le candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden et son fils Hunter.

Que se passe-t-il en Tunisie? Le second vote portait sur le chef d'entrave au travail du Congrès.

Comment comprendre dans ces conditions la diplomatie américaine sous la direction de Donald Trump?

Dans ce climat d'extrême tension entre les camps démocrates et républicains, quelques traditions demeurent. " s'est enthousiasmé Donald Trump, qui a su rallier à lui un parti qui lui était initialement plutôt hostile lors de son entrée fracassante en politique".

Donald Trump, lui, pense déjà à la suite.

Mais la procédure de destitution n'est pas terminée. L'annonce a été faite par Trump, en présence de Van Drew, lors d'une apparition à la Maison blanche. 67 voix étaient nécessaires pour destituer Bill Clinton.

Il affirme, et les républicains avec lui, que la procédure de destitution est de moins en moins populaire auprès des Américains. Ce qu'ils avaient oublié, c'est qu'il n'existe pas de preuve formelle de la corruption de Donald Trump dans cette affaire ukrainienne.

Dans la soirée de mercredi, la Chambre des représentants s'est prononcée en faveur de l'impeachment de Donald Trump pour "abus de pouvoir", après plus de 6 heures de débat.

Sur le terrain de la communication, les démocrates ont été supplantés par les républicains.

Le cas Trump doit désormais être transmis au Sénat à majorité républicaine. Trois fois plus que le montant des publicités achetées dans le même temps par les démocrates.

Cette unité, l'ex-magnat de l'immobilier veut en faire une force au moment d'affronter un procès potentiellement humiliant et, surtout, de mener campagne pour sa réélection lors de la présidentielle de novembre 2020. "Le président a confiance dans le Sénat pour rétablir l'ordre", a réagi dans la foulée la Maison Blanche.

"La question maintenant est: le Sénat va-t-il faire son devoir?" Cette procédure devrait débuter en janvier, à moins que Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la Chambre des représentants, ne la retarde pour tenter d'obtenir des concessions de la part des conservateurs. En votant l'impeachment, "la Chambre n'a fait qu'appliquer la Constitution". Le milliardaire républicain devient le troisième président de l'histoire américaine renvoyé devant le Sénat pour un procès en destitution.

Au lieu de cela, le président a clairement indiqué qu'il avait l'intention de se faire réélire avec les messages qu'il transmet depuis des années: une attaque implacable contre le libéralisme, des promesses de soutien à l'avortement et aux droits des armes à feu, des dénonciations de l'environnementalisme et un vœu de sécuriser la frontière sud-ouest contre ce qu'il appelle des "étrangers criminels". "Les faits ont prouvé que le président représente un danger pour notre sécurité nationale, pour l'intégrité de notre système électoral, la base de notre démocratie".

Édition: