" Il n'y a aucun problème de pénurie de médicaments " — Coronavirus

"Malheureusement (il) est décédé pendant la nuit", a expliqué Salomon. En l'espace de quatre jours, 283 personnes ont été infectées par le Covid-19 et 7 sont mortes.

Des cas de coronavirus chez des personnes ayant récemment voyagé dans le nord de l'Italie ont été découverts en France, en Espagne, en Autriche, en Suisse, en Roumanie, en Croatie et en Algérie. "Les investigations sont encore en cours à cette heure pour déterminer la source de ces deux contaminations", a-t-il précisé en indiquant qu'une "cellule de crise" avait été "immédiatement mise en place" mardi soir dans l'Oise.

Selon le quotidien, la victime, originaire de Vaumoise (Oise), était un enseignant.

Il avait dans un premier temps été hospitalisé à Creil, a ensuite précisé l'Agence régionale de santé (ARS) des Hauts-de-France. 10 sont guéris, un patient est toujours hospitalisé, mais son état ne semble pas s'aggraver, et un patient, âgé de 80 ans est mort le 14 février dernier. Il était arrivé un mois plus tôt à Paris et son état se dégradait de jour en jour. Le ministre a par ailleurs annoncé que deux malades qui faisaient partie d'un groupe de 20 personnes qui s'est rendu en Egypte dans le cadre d'un voyage organisé avaient été hospitalisées dans un état grave.

Le 14e cas est " un homme Français qui rentre d'un séjour en Lombardie (Italie) et qui est actuellement hospitalisé en Auvergne-Rhône Alpes", a ajouté le Pr Salomon.

M.Salomon a aussi rappelé que l'Iran avait été ajouté aux zones considérées "à risque" (avec la Chine, Singapour, la Corée du Sud et les régions de Lombardie et de Vénétie, en Italie).

Ce mercredi matin, France Bleu vous révèle qu'un troisième nouveau cas est pris en charge à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris.

La préfecture des aéroports indique pour sa part qu'"il n'y a pas de mesures particulières, on reste sur le dispositif existant" pour les aéroports parisiens: à Roissy-Charles de Gaulle, distribution d'affichettes pour les voyageurs en provenance d'Italie et présence d'équipes médicales pour informer, rassurer voire prendre la température des passagers qui le souhaitent.

Enfin, les craintes sur la propagation du coronavirus se ressentent également sur les réservations aériennes: celles en provenance de France vers l'Asie, en excluant la Chine berceau de l'épidémie, se sont effondrées de 68,5% dans la semaine du 12 février, selon le bureau d'études ForwardKeys.

Édition: