Déconfinement : plus besoin d'attestation pour les déplacements à moins de 100 km

Lors de la présentation du plan de déconfinement, mardi, Edouard Philippe n'a pas abordé la question de l'isolement sous sa dimension contraignante. Selon trois critères. Explications. Le virus pourrait disparaître de lui-même. C'est ce qu'on peut lire dans le journal La Voix du Nord aujourd'hui.

Edouard Philippe a durant près d'une heure présenté les mesures de la reprise d'activité en France, estimant que le confinement était nécessaire et a permis d'éviter 62 000 décès.

Les objectifs du 1 ministre à partir du 11 mai: " Protéger, tester, isoler ". Les masques seront prohibés en maternelle, pas recommandés en élémentaire, sauf cas particuliers (symptômes détectés). S'en suivront l'analyse et le décryptage de l'ensemble des annonces faites par le Premier ministre, avec de nombreuses réactions d'invités en duplex, personnalités politiques et membres de la société civile. Pour ce faire, les autorités de santé mettront en place des "brigades " dans chaque département, à l'image du dispositif Covisan, expérimenté par quatre hôpitaux de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Les personnels d'éducation et les élèves de collèges recevront également des masques. Mais pour le Premier ministre, il faut laisser les maires "dire aux responsables de l'Education nationale" comment chaque école pourra être rouverte ou non à partir du 11 mai.

Edouard Philippe a déclaré qu'"en attendant des jours meilleurs, les mairies continueront à proposer, sauf urgence, le report des mariages ". Ils serviront à séparer en deux les départements via deux couleurs: Vert pour les uns, Rouge pour les autres.

Plusieurs décisions seront prises fin mai comme la réouverture des bars et restaurants, le retour des lycéens dans leurs établissements.

Depuis le début de la crise sanitaire, sur les réseaux sociaux, les esprits s'échauffent, et certains n'hésitent pas à critiquer les mesures mises en place par le gouvernement. Voilà le défi du déconfinement progressif que va enclencher le pays le 11 mai prochain. " Les incertitudes doivent inciter tous les Français à la plus grande discipline " a-t-il insisté. Le 20 avril dernier, les estimations du Guide Santé notaient quatre départements en "rouge": le Gard, l'Aveyron, le Gers et le Lot. Quoi qu'il en soit, chers usagers de la route il va vous falloir attendre le 7 mai pour que les dernières modélisations sanitaires viennent confirmer ou pas les perspectives.

- Pour le déconfinement les départements seront différenciés en "vert" ou "rouge" pour le 11 mai, selon la circulation du virus. La stratégie nationale de déconfinement sera progressive et adaptée aux circonstances locales, a-t-il ajouté.

- Ouverture des collèges à "compter du 18 mai", et seulement dans des départements peu touchés, décision fin mai sur une réouverture des lycées.

"Les déplacements interdépartementaux ou interrégionaux ne seront autorisés que pour les seuls motifs professionnels ou familiaux impérieux".

Si votre département est " déconfiné", vous n'aurez plus à remplir d'attestation de déplacement dérogatoire. Les enfants devront-ils porter un masque à l'école? Les masques seront fournis pour ceux qui n'ont pas pu s'en procurer.

Les crèches accueilleront des groupes de 10 enfants au maximum. Charge aux gestionnaires des établissements de déterminer qui sera prioritaire pour faire garder les plus jeunes. Les entreprises sont invitées à recourir au télétravail dès que possible et à proposer des horaires décalés.

Tous les commerces vont pouvoir ouvrir de nouveau à compter du 11 mai, en respectant évidemment les règles de distanciation.

Édition: