" "L’" Obamagate ", dernière théorie du complot de Donald Trump — États-Unis

Un candidat noir à la vice-présidence?

Joe Biden, candidat démocrate à la présidentielle future aux États-Unis, a fait une sortie on ne peut plus compromettante lors d'un entretien, dans une émission radio vendredi matin.

Les attaques du président américain ont commencé lorsque son département de la Justice a décidé, la semaine dernière, d'abandonner les charges contre le général Michael Flynn.

Une conseillère de la Maison Blanche est aussi montée au créneau pour dénoncer les propos du candidat démocrate. Trump fait régulièrement référence au concept d'"État profond", vocable suggérant l'existence au sein de l'administration américaine de groupes de hauts fonctionnaires n'obéissant pas au pouvoir exécutif.

M. Obama n'a pas nommé le président Donald Trump ni aucun autre fonctionnaire fédéral ou d'État américain.

" OBAMAGATE ", Donald Trump le tonne à tue-tête à qui veut bien l'entendre ou le lire.

Joe Biden a-t-il fait une nouvelle gaffe dont il est coutumier?

Les électeurs Afro-Américains ont été particulièrement mobilisés au profit de Joe Biden lors de la primaire démocrate. Pire, s'il est finalement parvenu à faire les gros titres récemment, c'est en démentant catégoriquement l'agression sexuelle, qui remonterait à 1993, dont l'accuse une femme, Tara Reade.

Donald Trump apparaît incapable de qualifier ce crime, précisant simplement que " ça dure depuis longtemps ", comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous.

Avec de l'émotion. Incapable de remettre en cause ce pour quoi ils veulent être élu, ni de se remettre en cause eux mêmes.Trump au moins ne ment pas a ses fans. "Distraire et détourner l'attention sont parmi ses plus grands talents", analyse Allan Lichtman, historien de la politique qui enseigne à l'American University.

Dans son discours aux diplômés de plusieurs dizaines de collèges et universités afro-américains historiques, M. Obama a déclaré que l'épidémie de Covid-19 avait mis en évidence les lacunes dans la gestion du pays.

Polémique aux États-Unis suite à la déclaration de Joe Biden, candidat démocrate à la présidentielle de novembre prochain. Je sais que ces propos ont donné le sentiment que je considérais le vote des Afro-Américains comme acquis.

Après avoir passé plus d'un mois coincé à la Maison Blanche pour cause de pandémie, le président a repris ses déplacements.

L'équipe de Donald Trump a qualifié cet échange de dégoûtant sur Twitter.

La phrase du démocrate, prononcée lors de la très populaire émission matinale de Charlamagne Tha God, ont immédiatement été dénoncés par le camp de son adversaire, Donald Trump.

Édition: