Les détails du plan mis en œuvre dès le 11 mai — Déconfinement

En Ile-de-France, le nombre de cas reste plus élevé qu'attendu.

"Dans les départements verts, soit " la majeure partie du pays " où " la situation est objectivement meilleure ", le gouvernement pourra " au tout début du mois de juin, envisager une nouvelle étape ", incluant notamment la réouverture des cafés ou des lycées. Si les lieux culturels "de proximité" (bibliothèques, médiathèques) pourront rouvrir, les cinémas et salles de spectacle restent fermés.

80 à 85 % des écoles vont rouvrir la semaine prochaine. Les cours se poursuivent à distance. Ceux des départements verts peuvent rouvrir, et accueillir les élèves de 6e et 5e à partir du 18 mai, mais par petits groupes. "Cela ne veut pas dire qu'il faut se relâcher dans ces départements", a tenu à nuancer Edouard Philippe. Se rendre dans sa résidence secondaire reste interdit. Dans ce cas, une nouvelle attestation devra être utilisée. La RATP assurera 75 % de son offre dès lundi prochain pour assurer la meilleure protection possible des usagers. Une attestation sera cependant obligatoire dans les transports en commun.

"Concernant la situation épidémique, M. Philippe, qui a été accompagné de plusieurs membres du gouvernement, a indiqué que la France est " coupée en deux " entre départements " verts " et département " rouges ", qui auront des mesures différenciées. "Nous allons faire en sorte que les transports de proximité fonctionnent de 50 % de leur fréquence habituelle et jusqu'à 100 % d'ici le mois de juin ".

Certes, la levée du confinement se fera le 11 mai, mais elle se fera progressivement.

Élisabeth Borne, en charge des transports au gouvernement, a signalé en complément que de manière à raréfier la circulation des personnes et donc du virus, l'utilisation des transports en commun y nécessiterait une attestation pendant les heures de pointe. L'absence de port de masque pourra faire l'objet d'une verbalisation, soit une amende de 135 euros.

Le gouvernement français a présenté ce jeudi son plan de déconfinement, qui débute lundi 11 mai. Les centres commerciaux de plus de 40 000 m² seront fermés. Cette annonce a provoqué la colère de plusieurs fédérations de mosquées alors que l'Aïd-el-Fitr, la fête de fin du ramadan doit avoir lieu autour du 24 mai.

"Nous comptons sur chaque entreprise pour recourir au télétravail, particulièrement en Ile-de-France " ainsi " qu'aux horaires décalés " a annoncé Muriel Pénicaud, ministre du Travail". Des guides sont donc disponibles pour accompagner dans l'installation de mesures sanitaires en entreprises.

Même traitement que pour les plages: la règle générale reste la fermeture, mais réouverture possible à la demande des maires sur autorisation du préfet. Avec jeudi soir, 264 patients en réanimation dans les hôpitaux des Hauts-de-France avec en face une capacité totale de lits de 438 places, le calcul est vite fait: on obtient un taux d'occupation des lits en réanimation de 60,2 %, juste au-dessus de la barre fatidique des 60 %, marquant la frontière entre France verte (moins de 60 %) et France rouge (au-delà de 60 %). Les travailleurs frontaliers pourront toutefois quitter le territoire.

Les visites aux personnes âgées vont pouvoir se poursuivre dans les mêmes conditions sanitaires qu'aujourd'hui.

Ces règles seront en vigueur "au moins les trois premières semaines" du déconfinement "pour éviter qu'ils ne se transforment en vecteurs de diffusion de l'épidémie", a-t-il indiqué.

A noter qu'une prime allant de 1.000 à 1.500 euros sera versée aux soignants travaillant en EHPAD. Dans une circulaire envoyée aux préfets et aux directeurs généraux des agences régionales de santé, que le JDD a pu consulter, le Premier ministre a donc précisé les choses.

Vous ferez alors un test entièrement remboursé par la Sécurité Sociale. Contactez immédiatement votre médecin (...) Votre médecin vous demandera de rester chez vous, en isolement " précise Olivier Véran.

"Edouard Philippe a appelé à la " discipline ", à la " responsabilité ", à la " prudence " et à la " vigilance ".

Édition: