Olivier Véran demande une révision des règles de prescription — Hydroxychloroquine

Alors que plusieurs pays comme le Brésil parient sur l'usage de la chloroquine et de son dérivé, l'étude recommande de ne pas administrer ces traitements en dehors des essais cliniques.

Didier Raoult, sommité mondiale des épidémies virales, ne jure plus que par elle depuis de longs mois.

C'est suite à la publication d'une étude dans la revue scientifique médicale britannique The Lancet qu'Olivier Véran a pris sa décision.

Sur le premier message effacé, l'ex-compagne de François Hollande poussait un coup de gueule contre le gouvernement qui prenait du temps à autoriser à grande échelle l'utilisation de la chloroquine.

Interrogé sur son avis concernant la dernière étude qui remet en cause l'efficacité de l'hydroxychloroquine contre le Covid-19, le professeur est du moins très clair: je ne change pas d'avis sur un traitement que nous avons testé en pratique!

L'hydroxychloroquine, mais qu'est-ce que c'est?

L'hydroxychloroquine est commercialisée sous le nom de Plaquenil.

Le sujet continue toutefois d'alimenter les débats.

La question perdure, et c'est tout le problème.

Malgré cela, ils justifient leur démarche ainsi: "Même si ces limites suggèrent une interprétation prudente des résultats, nous pensons que l'absence de tout avantage observé (du traitement, ndlr) pourrait toujours représenter une explication raisonnable".

Les chercheurs de Harvard et de Zurich ont procédé à une évaluation d'une étude d'observation de 96'000 patients atteints du Covid-19 dans 671 hôpitaux du monde entier. Le professeur Raoult affirme avoir traité plus de 4 mille patients avec cette association et qualifie de " foireuses " les études mettant en doute son travail.

Y a-t-il des risques à en prendre?

" Ces médicaments-là sont tous connus pour avoir des effets au niveau des rythmes cardiaques, a dit le docteur Guerra". Le médicament a été lié à de dangereux problèmes de rythme cardiaque. Publiée dans le très respectable The lancet, elle attaque de front le traitement à base de chloroquine contre le coronavirus.

Là encore, les points de vue divergent. L'étude, largement débattue tout le week-end, a provoqué certains changements de discours, notamment chez les personnalités politiques qui, depuis mars, croyaient dur comme fer à la théorie du professeur Raoult.

Au Sénégal, au Tchad, en Algérie, au Maroc, mais aussi en Syrie, de nombreux malades en ont aussi reçu en milieu hospitalier.

À lire aussi: Découvrez les risques que vous encourez si vous prenez de l'hydroxychloroquine par prévention! Les auteurs de l'étude soulignent néanmoins que leurs résultats ne valent que pour les malades hospitalisés (donc les cas les plus graves) et appellent à réaliser d'autres essais cliniques.

Édition: