Coronavirus : déjà 600 000 téléchargements pour l'application StopCovid

L'application française de traçage de contacts contre le coronavirus StopCovid "a passé le cap du million d'utilisateurs", a indiqué samedi matin le secrétaire d'État au numérique Cédric O sur RMC.

Le gouvernement espère que "plusieurs millions de Français" téléchargent l'application, afin que son efficacité soit optimale.

D'après la société spécialisée dans de décompte des téléchargements par application, StopCovid est en tête des téléchargements en France sur les magasins Google et Apple ce 3 juin. Évidemment, et comme nous l'avons entendu à maintes reprises par le gouvernement, le téléchargement de l'application est basé sur le volontariat, et il agira comme un complément aux multiples dispositifs mis en place pour suivre la propagation des personnes infectées par le COVID-19. Les seuls réels coûts ont été les salaires des chercheurs et administratifs de la fonction publique (environ dix personnes). Le ministère recense "plus de 600 000 installations en quelques heures". Beaucoup y voit comme une opportunité de faciliter les choses et de lancer l'application StopCovid plus rapidement, puisque le Covid-19 lui n'attend pas de contaminer de nouvelles personnes!

" Dès les premiers téléchargements, l'application évite des contaminations ", a défendu Cédric O, citant des études épidémiologiques.

Si cette méthode permet d'évacuer les craintes de type "Big Brother", elle inquiète quant à sa dépendance vis-à-vis d'Apple et de Google, les deux géants ayant proposé une solution commune de traçage social sur le modèle décentralisé.

L'installation de l'application ne sera pas obligatoire, elle doit se faire volontairement. Cette application se voulant provisoire, c'est la raison pour laquelle les données stockées sur le téléphone et sur le serveur sont automatiquement effacées après 14 jours. "La France est fière de pouvoir compter sur son écosystème de recherche, d'innovation et industriel pour mener à bien de tels projets, qui conjuguent politiques de santé, respect des libertés individuelles, protection des données personnelles et renforcement de notre souveraineté technologique", ont déclaré les ministres.

Pour cela, l'application StopCovid repose sur la connexion Bluetooth de votre smartphone. L'appli ne détectera donc pas les cas où vous pourriez être protégé par un équipement ou une vitre. Ces deux systèmes d'exploitation ne permettent en effet pas aux applications tierces d'utiliser le bluetooth (indispensable au contact tracing) de manière permanente quand l'application est en tâche de fond.

Édition: