Les compos probables — PSG-Bayern Munich

Depuis le rachat des Qataris en 2011, la Ligue des Champions est devenue l'objectif de rêve du Paris Saint-Germain.

Le Bayern Munich affrontera le PSG en finale de la Ligue des champions ce dimanche (21h).

Depuis 2011, Qatar Sport Investments (QSI) est devenu le nouveau propriétaire du club parisien, apportant avec lui des moyens financiers jamais vus dans le championnat de France de football.

Il a ajouté "que ce soit une victoire ou une défaite, les rassemblements seront interdits deux heures après le match pour que cela ne se prolonge pas tard dans la nuit, et les personnes seront alors dispersées". Aujourd'hui (samedi) il y a encore un entraînement, ensuite je verrai avec mon staff d'entraîneurs comment on compose l'équipe. Pavard fera son retour et si il est titulaire Kimmich retrouvera sa place au milieu.

En gros, la finale, pour le PSG, c'est un événement, pour le Bayern, c'est normal. "Ce serait un grand accomplissement de gagner cette finale". Ma finale? Possible, mais si c'est la finale d'un autre joueur et qu'on gagne, je prends aussi! "Nous sommes prêts à combattre", a assuré Tuchel devant les médias.

D'un côté, le "Rekordmeister", victorieux de ses 21 derniers matches, vise le triplé, après avoir déjà empoché la Bundesliga et la Coupe d'Allemagne cet été.

Et ce choix pourrait s'avérer déterminant afin de profiter des espaces laissés par le Bayern sur le plan défensif.

En difficulté contre l'Atalanta, le PSG s'est imposé en patron contre Leipzig en demi-finale. Ça fait plaisir de se mesurer aux tout meilleurs.

"La blessure de Marco, c'était un coup, c'est pour ça que le risque n'est pas grand". À Paris, on le voit un peu plus, c'est tout. Les Allemands ont marqué les esprits avec une incroyable raclée infligée au FC Barcelone lors des quarts (8-2), et réalise une saison incroyable. De quoi promettre une belle finale?

Toujours selon le quotidien sportif, il a été décidé de ne pas installer des fans zones dans la capitale à l'occasion de la finale de la Ligue des champions en raison des contraintes liées à la pandémie du Covid-19.

Édition: