Port du masque obligatoire à la rentrée dès le collège

Masque obligatoire pour tous les adultes qui travailleront dans les établissements scolaires. Voici ce qu'il faut retenir des annonces du ministre. Ces élus s'inquiètent de l'absence de communication auprès des maires sur les conditions de la rentrée alors que le protocole est en débat et que sa modification aura un impact sur les collectivités territoriales (nettoyage des locaux, transports scolaires, périscolaire par exemple). Jean-Michel Blanquer ajoute que " s'il y avait dans certains endroits une reprise active du virus, de nouvelles mesures sanitaires seraient déclenchées. On n'est plus trop sûrs que les enfants soient moins vecteurs du virus, il fallait protéger les enseignants.

"En juillet, nous avions envisagé quelques exceptions mais nous avons préféré ne pas maintenir ces exceptions".

Jean-Michel Blanquer a donc resserré la ligne sur la question des masques, à la demande générale. "C'est un peu plus clair que dans la dernière version du protocole", accueille Catherine Nave-Bekhti, du SGEN-CFDT.

Cette prime " se déclencherait au début de l'année civile, mais si nous fermons des écoles ou si nous sommes en situation d'avoir une partie d'enseignement à distance, alors on serait capable de donner l'équipement informatique " aux enseignants, a-t-il annoncé. Il faut associer port du masque et respect de la distanciation physique parce qu'appliquer l'une de ces mesures sans l'autre n'aurait " pas de sens ", plaidait cette semaine le coprésident du groupe permanent Covid-19 du Haut Conseil de la santé publique, Didier Lepelletier, dans une interview aux " Echos ". Déclarant s'appuyer sur les préconisations de l'OMS (qui recommande son port dès 12 ans), il a maintenu l'obligation du masque en classe à partir de la sixième, soit à partir de 11 ans. Désormais, les collégiens et lycéens devront le porter tout le temps, partout dans l'établissement. Pour les espaces extérieurs, cette règle sera mise en place selon "l'appréciation locale". Les personnels de l'éducation nationale, eux, seront fournis en masques par le ministère. Alors que le ministre rappelle la hausse de 100 euros de l'Allocation de rentrée scolaire, Rodrigo Arenas rappelle que cette allocation " ne concerne pas tous les parents " et que " les masques, pour un couple avec deux enfants, c'est 200 euros par mois. "L'enseignement est obligatoire", a rappelé le ministre. Ainsi, ce seront les professeurs qui se déplaceront dans les salles des élèves. "Les avis scientifiques qu'on a recueillis jusqu'à présent ne vont pas jusque là", a-t-il précisé.

"Ce texte " prévoit toutes les situations " et est " un des plus stricts d'Europe", assure M. Blanquer. Les classes devront être ventilées et le brassage des élèves limité.

Lors des pauses repas à la cantine ou des récréations, les interactions entre élèves seront aussi affectées.

Édition: