Trump fixe une date limite pour le rachat du réseau social — Tiktok

Le trésor américain a l'intention d'en ponctionner une partie, d'après les déclarations de Donald Trump.

M. Geist affirme que le Canada subit une fois de plus des pressions inconfortables pour prendre parti dans une bataille mondiale émergente en matière de technologie numérique et qu'il pourrait tenter de ne pas trop s'impliquer dans les pourparlers entourant TikTok.

Trump a signé jeudi soir l'ordonnance intitulée " Lutter contre la menace posée par TikTok ", qui interdit toute transaction avec le parent de TikTok, ByteDance, 45 jours après la signature.

Le Fondateur de ByteDance, Zhang Yimiong, a aussi exprimé son inquiétude quant au futur de TikTok en cas d'acquisition de l'application par les Américains, car il estime que l'objectif premier de cette acquisition est de faire taire l'application pas de la sauver. Pékin a toujours démenti le partage de données, mais les Etats-Unis sont persuadés du contraire.

L'entreprise technologique a ajouté qu'elle "pourrait" inviter d'autres investisseurs américains à participer à l'achat "sur une base minoritaire". Aucun doute, la situation est très compliquée.

L'application fait l'objet d'une enquête du CFIUS, l'agence américaine chargée d'analyser les investissements étrangers aux États-Unis du point de vue de la sécurité nationale. Pour China Daily, "il existe de nombreuses façons de riposter si l'administration prolonge son programme d'écrasement et d'acquisition".

Charlotte Jee, journaliste au MIT Technology Review, un magazine appartenant au Massachusetts Institute of Technology, a déclaré que les commentaires de M. Trump étaient "assez étonnants". Pour le secrétaire au Trésor américain Steven Mnuchin, TikTok doit justement être "vendue ou bloquée" aux États-Unis. Donald Trump n'a toutefois jamais apporté de preuves. Et il soulève des incertitudes liées au contexte politique: "Nous ne pouvons pas nous empêcher de nous demander si un gouvernement Biden (le candidat démocrate à la présidentielle de novembre aux États-Unis) ne donnerait pas plus de temps à ByteDance pour trouver la meilleure transaction possible, au lieu de ce qui ressemble, en ce moment, à un exercice d'évacuation incendie". "Nous sommes confrontés à une pression externe accrue sur certains marchés".

La situation est donc très tendue.

Comme nous l'avons précédemment écrit, le gouvernement Trump a fixé un ultimatum au 15 septembre concernant la décision de Bytedance de vendre la version américaine de TikTok à Microsoft.

" J'ai dit à Microsoft que s'ils acquièrent juste la partie américaine de TikTok ou toute l'entreprise, c'est grâce à nous, parce que nous les laissons opérer ici".

TikTok opère dans quelque 150 pays et compte environ un milliard d'utilisateurs. Mais dans la nuit de dimanche à hier, le géant du logiciel a indiqué avoir reçu le feu vert de principe de la Maison-Blanche pour racheter l'activité de TikTok pour les.

"La question est donc de savoir si Microsoft va être menacé?" Le patron de Microsoft, Satya Nadella, s'est entretenu dimanche avec lui, et est visiblement parvenu à l'amadouer. Le président américain avait déclaré vendredi qu'il voulait interdire TikTok et s'était même montré opposé à un rachat par Microsoft.Une position qu'il a assouplie après l'opposition de nombreux utilisateurs du réseau social.

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a déclaré mercredi que les États-Unis souhaitaient bannir des téléphones américains non seulement TikTok mais aussi d'autres applications chinoises jugées à risque pour la sécurité nationale.

Édition: