Biden exhorte le Sénat à voter après la présidentielle — Cour suprême

Donald Trump avait déclaré en août qu'il n'hésiterait pas à nommer un juge à la cour suprême même très près de l'élection. Par ailleurs, les démocrates accusent les républicains d'hypocrisie. Alors que les démocrates estiment que ce devrait être au prochain président de nommer son successeur, Donald Trump ne perd pas de temps.

Candidat à sa succession, Donald Trump a fait savoir au cours du week-end qu'il comptait nommer rapidement "une femme très talentueuse" pour la remplacer. Si les républicains arrivaient à leurs fins, ils disposeraient d'une large majorité (6-3) au sein de la Cour suprême, dont la composition deviendrait ainsi "la plus conservatrice depuis un siècle", selon le professeur de droit Carl Tobias, interrogé par l'AFP. Il faut une majorité simple de 51 voix pour confirmer définitivement cette nomination à vie à la Cour.

Amy Coney Barrett, une catholique de 48 ans.

Il y a ensuite Barbara Lagoa, 52 ans, avocate américano-cubaine, qui s'est illustrée la semaine dernière en restreignant le vote des anciens détenus de Floride.

Aux États-Unis, le pouvoir de la Cour suprême est immense.

Étapes à venir, enjeux et favorites: voici les principales clés.

Quelles sont les critiques adressées aux Républicains? Elle devient ainsi la deuxième sénatrice républicaine à prendre une telle position. Et que dirait ce choix de la société américaine mais aussi de l'avenir de la planète? Pour l'ex magnat de l'immobilier, le candidat démocrate est le "pire candidat de l'histoire de la politique présidentielle ". Cependant, il a profité de l'activisme déployé par le camp républicain pour se poser une fois de plus comme tout le contraire du président sortant lors d'un discours prononcé dimanche 20 septembre à Philadelphie (Pennsylvanie).

"Je l'annoncerai vendredi [25 septembre] ou samedi [26 septembre] et le travail commencera". Outre Lisa Murkowski, une autre sénatrice républicaine, Susan Collins, s'est dite opposée à un vote avant le scrutin. Donald Trump a donc toutes les chances de réussir ce passage en force. Et les démocrates ont explosé tous leurs records de donations après le décès de Ruth Bader Ginsburg: 91,4 millions de dollars pour l'organisation ActBlue et 22 millions de dollars pour la campagne " Get Mitch or Die Trying " (Dégagez Mitch ou mourir en essayant), qui financent des candidats démocrates. "Chaque femme, chaque fille, chaque famille en Amérique a bénéficié de son intelligence éclatante", a déclaré la chef des démocrates au congrès Nancy Pelosi. Elle était une championne de la cause féministe qui, avant même d'entrer à la haute cour, avait contribué à démanteler une série de discriminations légales pesant sur les femmes. Respectez votre devoir constitutionnel, votre conscience.

Édition: