Dernière soirée bien fraîche avant fermeture dans les bars de Marseille

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé que la campagne de vaccination contre la grippe commencera le 13 octobre, l'objectif étant de ne pas surcharger les hôpitaux confrontés à l'épidémie. Cette décision a agacé les maires d'Aix-en-Provence et de Marseille, Maryse Joissains et Michèle Rubirola.

" La mesure c'est pour 15 jours, et nous espérons que nous pourrons rouvrir dans 15 jours ", a déclaré Jean Castex en répondant à une restauratrice très inquiète.

Elle concerne la Guadeloupe et la métropole d'Aix-Marseille uniquement pour le moment.

L'élu a affirmé qu'il était prêt à prendre les mesures nécessaires " à la fin de la semaine prochaine ", si " les indicateurs repartent à la hausse ".

" Je ne crois pas que le gouvernement fasse la sourde oreille, je ne crois pas que le gouvernement s'entête et s'enferre dans son erreur", a-t-il ajouté".

Jusqu'à hier soir, nous avons continué à demander un renfort policier important, afin de sanctionner fermement les tricheurs et permettre le maintien de l'ouverture de tous les restaurateurs qui savent protéger la santé de leurs clients et qui respectent les règles. A Marseille, les bars seront fermés.

Ces ERP peuvent toutefois accueillir du public, dans des conditions de nature à prévenir le risque de propagation du virus, pour: • l'organisation d'épreuves de concours ou d'examens; • les événements indispensables à la gestion de la crise sanitaire et à la continuité de la vie de la Nation.

Une fermeture partielle des bars est déclarée, néanmoins, l'heure de fermeture sera décidée par le préfet. Onze autres métropoles, dont Paris, Lyon et Nice, ont été placées en "zone d'alerte renforcée", avec fermeture des bars à 22h00 et limitation des ventes d'alcool. En ce sens, parmi les lieux où se développent le plus de cluster, c'est d'abord et avant tout "l'industrie alimentaire" puis les "transports terrestres et transport par conduites" (27%), la restauration n'arrivant qu'en troisième position (20%).

Dans ces villes, dès lundi, la jauge des rassemblements est limitée à 1.000 personnes (contre 5.000 jusqu'ici), les fêtes locales et les fêtes étudiantes sont interdites, tout comme le rassemblement de plus de 10 personnes dans l'espace public. "Le président de l'Ordre des médecins Patrick Bouet explique ainsi dans le " JDD " qu'Olivier Véran " a choisi un langage de vérité, mais il n'est pas allé assez loin ".

Jeudi, la France a signalé plus de 16000 nouvelles infections et plus de 10% des lits de soins intensifs du pays sont désormais occupés par des patients COVID-19.

Édition: