Elon Musk fait une première démonstration de son implant cérébral — Neuralink

Cette puce permettra de connecter le cerveau humain à un ordinateur. Le but n'était pas de lever de nouveaux fonds mais de donner envie à des scientifiques de rejoindre son équipe. La présentation comprenait un exemple de robot, qui a été conçu par Woke Studios, le partenaire de design industriel travaillant avec Neuralink. "L'an dernier, nous avions un dispositif plus complexe, composé de plusieurs pièces dont une placée derrière l'oreille".

Dans une annonce faite le 28 août, Neuralink " a dévoilé des prototypes d'un dispositif ", qui ont été implantés dans le cerveau de porcs. " Je pourrais en porter une sans que vous le voyiez". "Le futur va être bizarre". Le prototype présenté en 2020 par Neuralink a évolué vers une solution plus intrusive: les minuscules fils des électrodes et le boîtier ont été remplacés par une puce, de la taille d'une petite pièce de monnaie, qui doit être implantée à l'intérieur le crâne.

"PETA met au défi Elon Musk de se comporter comme un pionnier et d'implanter la puce Neuralink dans son propre cerveau", déclare la présidente de PETA, Ingrid Newkirk.

D'un autre côté, cet implant étant connecté via Bluetooth, les questions relatives à la sécurité des transmissions restent entières. De plus, si les échanges sont bidirectionnels, il devient possible d'injecter des pensées ou des informations à un cerveau piraté.

Neuralink - Le robot chirurgical de Neuralink. L'information principale de la soirée a été la révélation que Neuralink avait déjà implanté Link dans des porcs vivants. Le bouillant milliardaire estime qu'à terme, un robot ultra-perfectionné sera en mesure d'assurer son placement en une heure, dans le cadre d'une procédure ambulatoire. Toutefois, avant qu'un tel dispositif puisse être mis sur le marché, il faudra des personnes talentueuses pour le réaliser.

Contrairement à Tesla et SpaceX, Neuralink se retrouve directement dans la guerre d'opinions concernant l'expérimentation animale. Mais que cacherait cette volonté de progrès vers un humain parfait? Selon Musk, Gertrude a eu l'implant depuis environ deux mois. Un chose est sûre est que cette annonce est une bonne campagne de communication pour sa start-up permettant de séduire un public ciblé d'ingénieurs et de chercheurs sensibles à ce type de recherches. Une opération censée être indolore et durer moins d'une heure, sans passer par l'hôpital, sans anesthésie générale et surtout "réversible ", assure Elon Musk.

A quoi cela va-t-il servir?

Greffée sous le crâne, la petite puce est connectée à un millier de fils extrêmement fins dotés d'électrodes. Car si l'expérience peut paraître surprenante aux premiers abords, elle a pour objectif de permettre la création d'une version pour les humains, capable de rendre la parole et la mobilité aux personnes paralysées. Elon Musk a déjà fait savoir que les régulateurs américains ont autorisé les premiers tests.

L'une des différences majeures entre cette année et l'année dernière est la conception globale de l'implant et de son matériel de support.

Au-delà de la communauté scientifique, la start-up devra également convaincre les autorités sanitaires au moment de solliciter les autorisations nécessaires au développement du projet.

Une vision simpliste du cerveau?

Avec Neuralink, nous pourrons aussi probablement streamer de la musique dans notre cerveau. Mais Elon Musk tient bon. "Les neurones sont comme des câbles, on peut utiliser de l'électronique pour résoudre des problèmes électroniques".

Édition: