À partir de ce dimanche, deux grandes applications seront interdites aux USA

C'est Global Times, un media d'Etat chinois qui a donné le ton ce mardi, avec un éditorial intitulé " Dites 'non' au vol de TikTok ". D'ailleurs, Donald Trump a déclaré qu'il avait donné son accord à un tel deal devant la presse lors d'un rassemblement républicain en Caroline du Nord: "J'ai approuvé cette opération dans ses grandes lignes".

Basée sur des preuves nulles, a ajouté le communiqué, la décision américaine perturbe gravement le fonctionnement normal des entreprises et sape la confiance des investisseurs internationaux dans l'environnement d'investissement américain, de même qu'elle nuit à l'ordre économique et commercial international normal. Le projet d'accord présenté samedi par TikTok doit encore être finalisé par les sociétés et approuvé par un comité de sécurité nationale du gouvernement américain. Nommée TikTok Global, l'entreprise sera, évidemment, implantée aux États-Unis et entrainera l'embauche de 25 000 personnes.

Le ministre du Commerce Wilbur Ross a précisé que TikTok continuerait de fonctionner mais que ses usagers actuels ne pourraient plus faire de mises à jour.

Sous la commande, l'application WeChat appartenant à Tencent perdrait ses fonctionnalités aux États-Unis à partir de dimanche.

Certains médias évoquent une prise de participation minoritaire (jusqu'à 20 %, selon CNBC) par Oracle, spécialisé dans les logiciels et services à destination des entreprises.

Oracle pourrait acheter 12,5% des parts de TikTok avant une future entrée en Bourse et Walmart 7,5%. Mais suite aux négociations en cours et à la bénédiction de l'accord avec Oracle et Walmart, un report a été décidé. TikTok avait toutefois l'échappatoire de trouver un repreneur aux Etats-Unis pour sa branche locale. "Je pense que ce sera un accord fantastique..."

L'éditorial déclare que le succès de TikTok - une application capable de facturer un milliard de dollars en un an - "a probablement mis Washington mal à l'aise et incité les États-Unis à utiliser la sécurité nationale comme prétexte pour interdire l'application dans le pays ". Il a indiqué samedi que TikTok serait sous "contrôle total " d'Oracle et Walmart.

Donald Trump voulait mettre la main sur l'intégralité de TikTok et WeChat.

TikTok compte environ 65 à 80 millions d'utilisateurs aux États-Unis et est particulièrement populaire parmi les membres de la génération Z. WeChat compte quelque 19 millions d'utilisateurs aux États-Unis, largement utilisé par la communauté sino-américaine. C'est en tout cas ce que l'on croyait encore hier, mais une nouvelle déclaration du président américain Donald Trump sème le doute sur la signature de cet accord événement entre les chinois de Bytedance, maison-mère de TikTok, et Walmart et Oracle, les deux entreprises américaines qui devraient racheter une partie de l'application phare du moment.

Édition: