Joe Biden publie ses dernières feuilles d’impôts avant le débat contre Trump

Les échanges entre Donald Trump et Joe Biden devraient durer 90 minutes sans interruption publicitaire. Biden a eu raison de dénoncer " le pire Président que l'Amérique ait jamais eu ", mais le spectacle donné par les deux candidats n'a fait que confirmer la crise très profonde que traversent les États-Unis.

En gros, vous avez raté une série d'attaques personnelles, notamment de la part de Donald Trump, qui n'a pas cessé d'interrompre son rival, tout en l'abreuvant d'insultes. "Je vous enjoins à faire cela, monsieur". La première question sera posée au président sortant après un pile ou face et il n'y aura pas de poignée de mains. "Je vais fermement exiger un test antidopage pour Joe Biden l'endormi avant ou après le débat mardi soir", a tweeté le président des États-Unis.

La veille, pendant le débat présidentiel qui l'opposait à Joe Biden, le président américain avait évité de condamner les milices d'extrême droite, plus particulièrement le groupe paramilitaire suprémaciste Proud Boys, à la demande du candidat démocrate à la Maison-Blanche et du modérateur.

"Il a paniqué ou regardé le marché boursier", a dit Biden à propos de Trump, lequel a poussé pour une réouverture de l'activité économique dans les Etats du pays et minimisé la dangerosité de l'épidémie.

Lors d'un duel télévisé suivi par des dizaines de millions d'Américains, le candidat démocrate de 77 ans a traité le 45e président des Etats-Unis, 74 ans, de "menteur" puis de "clown".

"N'utilisez jamais le mot "intelligent" avec moi".

Sa déclaration de revenus, un sujet de discussion majeur lors des élections de 2016, a été une présence constante pendant sa présidence et avant les élections de novembre, lorsque Trump est en quête d'un deuxième mandat. Mais son équipe a envoyé une réponse cinglante à cette demande. "Le fait est que tout ce qu'il dit jusqu'à présent est simplement un mensonge", a déclaré Biden.

Le quotidien cite également l'exemple de sa propriété de Seven Springs, qu'il a classée comme un investissement afin d'effacer 2,2 millions de dollars (1,9 million d'euros) d'impôts sur la propriété.

Mais les petites phrases et le langage corporel des deux hommes sera scruté avec attention. Très clairement, ce dont ont peur les investisseurs, c'est qu'en cas de défaite, Donald Trump conteste le score final, que ses partisans prennent les armes et que toute cette histoire débouche sur une guerre civile. Il a de nouveau dit s'attendre à ce que la Cour suprême doive décider de l'issue du scrutin.

"Nous voulons Joe": au cours du voyage, Joe Biden a été accueilli par ses plus grands groupes de partisans depuis que la pandémie a mis un coup de frein soudain à sa campagne en mars. " Vous la verrez dès que ce sera fini ".

Donald Trump, a refusé d'accepter un résultat de vote qui lui serait défavorable, alors que selon lui les démocrates "trichent".

La présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a déclaré sur MSNBC qu'il n'était " pas juste " que Donald Trump s'acquitte de moins d'impôts qu'une famille d'Américains moyens, ajoutant que l'endettement du président, tel que révélé par le New York Times, posait des questions en terme de sécurité nationale.

Édition: