Les nouvelles règles à compter du 30 octobre — Confinement d'hiver

Il débutera dans la nuit du jeudi 29 au vendredi 30 octobre, "a minima jusqu'au 1er décembre ", a annoncé le chef de l'Etat.

Comme au printemps, les sorties ne seront autorisées qu'à certaines conditions. "Je sais bien que les préliminaires sont importants mais là c'est un peu longuet", a ironisé quelqu'un, après qu'une autre a écrit ceci: " On dirait moi quand j'essayais de larguer un mec et qu'à la fin il pensait qu'on allait se marier ".

2 Les plages seront-elles ouvertes?

Selon lui, les les stocks de médicaments, de respirateurs, et les EPI sont prêts mais ce nouveau confinement réussira uniquement "grâce à la mobilisation de tous". Ces questions seront tranchées jeudi. Dans les ports, les aéroports, des tests rapides seront obligatoires pour toutes les arrivées internationales. Jusqu'au premier décembre, ces derniers sont interdits. Le ministre de l'Education nationale a évoqué des "mesures renforcées pour éviter au maximum le brassage des élèves" dans les classes ou à la cantine, "des mesures d'hygiène et d'aération renforcées".

4 Les amendes seront-elles majorées?

C'est une différence de taille par rapport au premier confinement national. "Avec des adaptations pour les seuls départements et territoires d'outre-mers", a précisé Emmanuel Macron. Il a également promis une clause de revoyure à quinze jours pour les commerces non essentiels. Le texte avait été amendé en avril, permettant notamment l'ouverture des magasins de bricolage et des jardineries.

"Nous sommes submergés par l'accélération" de l'épidémie, a reconnu Emmanuel Macron mercredi soir. On attend des précisions ce jeudi. Quels sont les établissements qui restent ouverts? "Les écoles resteront ouvertes, le travail pourra continuer, les Ehpad et les maisons de retraite pourront être visités". Concernant plus spécifiquement les lycées, Jean-Michel Blanquer envisage un enseignement hybride: 50% en présentiel et 50% en distanciel. Contrairement à celui imposé en mars dernier, ce deuxième acte pourrait être plus "light", avec notamment des écoles et les collèges qui pourraient rester ouverts. Les services funéraires étaient, eux aussi, considérés comme essentiels.

"Les facultés, à l'inverse, assurent des cours en ligne", poursuit le président de la République.

8 Quelles aides pour les petites entreprises, les indépendants et les commerçants?

"Le président " cultive l'espoir de célébrer en famille ce moment si précieux de Noël et des fêtes de fin d'année", ajoutant qu'il espérait pouvoir " ouvrir certains commerces " d'ici là, si la situation s'améliore. Sans donner de détails...

Les salariés et les employeurs qui ne peuvent pas travailler continueront à bénéficier du chômage. Emmanuel Macron espère ainsi faire passer le nombre de 40 000 contaminations par jour à 5 000.

10 Pour qui s'applique la tolérance de ce week-end?

Édition: