Guerre secrète dans le gouvernement — Réouverture des commerces

Mais cette stratégie est à double revers, dans la mesure où si la courbe épidémique a considérablement baissé cette dernière semaine, elle pourrait bien remonter rapidement.

Pour sauver l'économie, la réouverture des magasins est envisagée pour le 28 novembre prochain. Toutefois, pour limiter le risque de contamination des mesures sanitaires drastiques seront exigées.

Mais avec des données récentes montrant que la France est sur la bonne voie pour freiner la flambée des infections à coronavirus, le gouvernement est sous la pression des magasins et des entreprises pour assouplir les restrictions à temps pour la saison cruciale des achats de Noël.

La jauge d'occupation des magasins devrait évoluer, passant de 4m² par personne vant le reconfinement à 8m², réduisant de fait le nombre de personnes autorisées dans chaque commerce, rapporte le Figaro. Il s'agit de la période de l'année la plus essentielle pour les petites et grandes enseignes.

Les commerces devront mettre à disposition du gel hydroalcoolique pour leurs clients, sans oublier la mise en place d'un marquage au sol et l'installation de plexiglas. Les horaires peuvent également être prolongés et il sera possible d'ouvrir le dimanche.

Pour les coiffeurs, salons d'esthétiques, le gouvernement insiste fortement a fonctionné sur rendez-vous pour gérer le flux.

Enfin, les magasins sont invités à promouvoir l'application TousAntiCovid à travers des affiches.

A l'occasion du débat sur l'éventuel report des offres promotionnelles de l'opération Black Friday, l'association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir alerte met en garde contre " les nombreuses arnaques et fausses promo du Black Friday " et presse le gouvernement de transposer la législation européenne sur l'encadrement des réductions de prix.

"Black Friday" décalé, commerçants déconfinés?

Les professionnels "attendent une décision de bon sens", a-t-il insisté, ajoutant qu'ils sont prêts à renforcer les règles sanitaires dans leurs commerces. C'est ce qu'a déclaré sur TF1, jeudi soir, le directeur général d'Amazon France, Frédéric Duval. Si lundi Matignon rappelait que l'horizon était fixé au 1 décembre et martelait sa volonté de ne pas se laisser dicter son calendrier par " une opération commerciale ", le Premier ministre a semblé nuancer son propos devant les dirigeants de la majorité hier matin. Emmanuel Macron, qui a en main l'arbitrage final, s'exprimera mardi soir pour évoquer la situation sanitaire et les modalités d'adaptation du confinement.

Édition: