La fin des motifs impérieux possible dès le 15 décembre

Les regards se tourneront à nouveau mardi vers le palais de l'Elysée, où le président français Emmanuel Macron se prononcera à 20h sur la situation sanitaire et notamment sur de nouvelles décisions à prendre après presque un mois de confinement. Nous devons encore attendre l'allocution d'Emmanuel Macron et les précisions des ministères pour en connaître les détails. Nous avons renforcé cette réponse lors de la deuxième vague.

Amélioration de l'organisation pour casser les chaines de contamination à la racine, isolement des contaminés de façon plus contraignante et accompagnement sanitaire économique, amélioration de la prise en charge des patients. Ils devront également respecter une jauge d'affluence plus stricte.

Par ailleurs, les activités extra-scolaires en plein air seront permises. Enfin, les offices religieux seront permis, "dans la stricte limite" de 30 personnes.

La réouverture des commerces, la question des vaccins, le sort des bars et restaurants: le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal, a fait le point auprès du JDD sur les assouplissements à venir. La 2e étape aura lieu le 15 décembre avec une levée du confinement "si les objectifs sanitaires sont atteints", même si tout ne sera pas réouvert.

Ce 15 décembre, les salles de cinéma, les théâtres et les musées pourront rouvrir à leur tour.

En effet, "des contraintes fortes demeureront": "Les grands rassemblements et les événements festifs dans les salles à louer seront interdits". "Nous ne rouvrirons pas autour du 1er décembre les restaurants et les bars". "Et puis s'il faut passer Noël loin de ma famille, je le ferai, c'est comme ça". La circulation sera libre les 24 et 31 décembre même s'il ne sera pas possible de se rassembler sur la voie publique. Cette aide exceptionnelle sera maintenue jusqu'au 20 janvier. Il n'y aura pas de couvre-feu entre 21 heures et 7 heures du matin les nuits de Noël et de la saint Sylvestre.

La réouverture des restaurants et des salles de sport.

Un délai de 24 heures maxi pourra être exigé pour les tests de dépistage à partir de janvier. Ils affirment que dans ces lieux de culture, " les protocoles et les gestes barrières sont scrupuleusement respectés pour préserver les équipes, les artistes et les publics ".

Concernant la vaccination contre le Covid-19, Emmanuel Macron a annoncé: "Nous commencerons dès fin décembre - début janvier, sous réserve des validations par les autorités sanitaires".

Quelques heures avant l'allocution d'Emmanuel Macron, la Commission européenne avait également annoncé avoir conclu un contrat avec la société américaine Moderna pour fournir jusqu'à 160 millions de doses de vaccin contre le Covid-19, le sixième conclu par l'UE avec un laboratoire pharmaceutique.

Les commerces et services peuvent souffler, les salons de coiffure, librairies et autres bibliothèques ont aussi le feu vert. Les précaires, les jeunes, les saisonniers. trouveront une réponse exceptionnelle à leur situation dans les prochains jours.

Édition: