Le laboratoire Moderna annonce que son vaccin est efficace à 94,5% — Coronavirus

Ce vaccin, et plus encore celui de Pfizer et BioNTech, implique d'importantes questions logistiques. Plus de 30.000 participants participent à l'essai clinique à grande échelle, dit de phase 3, commencé en juillet dernier. Donc, je dirais que plus on en a qui sont efficaces et sécuritaires, le mieux c'est, évidemment.

Il est fondé sur une technologie récente (Moderna n'a été créée qu'en 2010), qui n'avait encore jamais fait ses preuves: l'ARN messager.

" En supposant que nous obtenions une autorisation d'utilisation d'urgence, nous serons prêts à expédier via Warp Speed presque dans les heures", a déclaré Hoge". "Ce ne sera pas Moderna seule qui résoudra ce problème".

Qui de Pfizer ou de Moderna obtenidra le premier l'autorisation de mise sur le marché? Il s'agit de Pfizer et BioNTech.

"Des confinements pourraient tout à fait continuer d'affecter le marché et peser sur les résultats financiers à court terme", ajoute-t-il. Le Dow Jones a doublé les gains en préouverture et a augmenté de 500 points avant la cloche d'ouverture.

L'action de Moderna a grimpé de près de 10%.

Dans le cadre des résultats intermédiaires, sur les 95 premiers participants infectés à la COVID-19, 90 d'entre eux avaient reçu le placebo.

"Nous avons eu onze cas graves, aucun dans le groupe vacciné et onze dans le groupe placebo".

Une volontaire se fait vacciner contre le COVID-19 produit par Moderna à Detroit, le 5 août aux États-Unis. Ces deux mises en garde s'appliquent également au vaccin de Pfizer.

De plus, le vaccin semble fonctionner chez l'ensemble des sous-populations étudiées, incluant les personnes âgées, les minorités ethniques et les personnes présentant des comorbidités (diabète, maladie cardiovasculaire) qui les rendent à haut risque de développer des formes graves de COVID-19.

Plus de publicité + Articles premium?

"C'est un moment charnière dans le développement de notre candidat vaccin contre le Covid-19", s'est réjoui Stéphane Bancel, qui dirige la société Moderna. Ces vaccins ne sont pas produits avec le coronavirus lui-même. Des instructions génétiques pénètrent directement les cellules humaines, qu'elles reprogramment pour qu'elles fabriquent elles-mêmes un antigène du coronavirus afin de déclencher une réponse du système immunitaire.

Tout à leur course spéculative, les multinationales pharmaceutiques sont soupçonnées d'être juge et partie, et elles peuvent le rester avant la publication des résultats détaillés dans des revues scientifiques où ils seraient contrôlés et validés par des experts indépendants.

L'objectif principal de la phase III de l'étude COVE est basé sur l'analyse des cas Covid-19 confirmés et jugés à partir de deux semaines après la deuxième dose de vaccin. Maintenant, un autre défi de taille est simplement la production et la distribution des vaccins.

L'annonce de Moderna propulsait dans l'après-midi la nominative Lonza (+0,9% à 610,20 francs) dans la bonne moitié d'un SMI en hausse de 0,68%, alors que le titre avait passé toute la matinée en négatif.

Édition: