Vaccin contre le coronavirus : l'UE approuve un contrat avec Pfizer et BioNTech

BioNTech vise à fournir jusqu'à 50 millions de doses de ce vaccin avant la fin de 2020 et à en produire jusqu'à 1,3 milliard l'année prochaine. "Certains sites appartenant à Pfizer, situés dans trois États américains (Massachusetts, Michigan et Missouri) ainsi qu'à Puurs, en Belgique, ont été désignés pour la fabrication du vaccin ", tandis que d'autres sites ont également été sélectionnés.

Avant d'obtenir une autorisation de mise sur le marché, les laboratoires devront avoir observé et analysé les effets du vaccin pendant deux mois sur l'ensemble des participants de la phase 3, soit jusqu'à la fin novembre.

L'annonce réalisée par Pfizer a réussi à attirer l'attention du monde entier, mais aussi de nombreux médias à travers toute la planète.

Le vaccin annoncé pose également des problèmes pratiques pour sa conservation et son acheminement.

Son cofondateur et directeur général, Ugur Sahin, a choisi un ton retenu pour confirmer les résultats très encourageants des recherches en cours.

Le Canada recensait mardi plus de 270 000 cas de contamination au coronavirus et plus de 10 600 morts. Par exemple, on ne sait pas si le vaccin est capable de prévenir les cas graves ou mortels de la Covid-19.

" Nous avons d'ores et déjà acheté les droits pour un vaccin à plusieurs entreprises", a-t-il ajouté, faisant référence aux firmes américaines Moderna et Arcturus.

Or, les données parcellaires rendues publiques par Pfizer et BioNTech ne permettent pas de savoir si leur vaccin est efficace chez ces personnes à risque. On ignore notamment si le vaccin est efficace chez les personnes à risque, c'est-à-dire âgées et/ou souffrant d'obésité, de diabète, d'hypertension ou de comorbidités (maladies cardio-vasculaires notamment).

Cette nouvelle institution - la Health Emergency Response Authority (HERA) - "est un bouleversement complet pour notre préparation stratégique, notre capacité à anticiper les menaces, à renforcer la réaction commune de l'UE", a déclaré la commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides.

La courbe aux États-Unis, le pays le plus touché avec 9,8 millions de positifs, montre une forte hausse.

On a assisté à une course effrénée entre les poids lourds de la "Big Pharma", motivés par la perspective d'un blockbuster - les Bourses mondiales se sont envolées après l'annonce de Pfizer.

Le premier vaccin à ARNm pour l'Homme? Ils produisent donc de meilleurs effets que les simples anticorps. En clair, 90% d'efficacité pour un vaccin anti-covid, c'est superbe, d'autant qu'on estime généralement qu'un taux de 60 à 70 % permettrait d'endiguer la propagation du virus.Ce n'est donc pas étonnant d'entendre des investisseurs boursiers littéralement euphoriques dire, je le cite: "c'est l'information de l'année, peut-être même de la décennie". Ce nombre pourrait être atteint dès le début du mois prochain.

Cependant, selon certaines prédictions, le vaccin devrait être disponible avant la fin de 2020 et les Américains pourraient être les premiers à profiter de ce vaccin. De cette manière, la chaîne de froid pourra être respectée et servira ainsi à faciliter la distribution du vaccin partout dans le monde.

"Aujourd'hui est un grand jour pour la science et l'humanité". Différents procédés technologiques et pharmaceutiques sont d'ores et déjà testés dans cette lutte acharnée contre le coronavirus.

Édition: