Attention aux nouvelles conditions d'utilisation de WhatsApp — Données personnelles

Jusque-là, WhatsApp permettait à ses utilisateurs de choisir s'ils désiraient ou non que leurs données soient partagées avec Facebook.

C'est la polémique du moment.

Une information qui a créé un vent de panique chez beaucoup d'entre eux, désireux de protéger leurs données.

Des conditions pour la plupart liées à l'usage qui est fait de leurs données personnelles et qu'ils n'ont d'autre choix que d'accepter sous peine de ne plus pouvoir utiliser la messagerie à compter du 8 février prochain.

Si l'ultimatum est sérieux, il mérite d'être nuancé. Au sein de l'Union européenne et du Royaume-Uni, l'entreprise assure que les informations en question ne seront pas utilisées dans un but commercial. Une mise à jour qui a déclenché de la part de Facebook un tir de barrage, sous la forme de publicités en pleine page dans les journaux américains.

Directrice de la politique publique de WhatsApp pour la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique), Niamh Sweeney ajoute qu'il n'y a aucun changement dans les pratiques de partage de données de WhatsApp en Europe.

Voici une preuve de plus que cette fois-ci, Whatsapp est dans le dur et paye bien évidemment son manque de transparence avec ses utilisateurs.

Dans les derniers jours, WhatsApp a été sévèrement critiquée après avoir demandé à ses utilisateurs et utilisatrices d'accepter de nouvelles conditions qui lui permettraient, entre autres, de transmettre leurs données personnelles (numéro de téléphone, carnet d'adresses et profil) à sa maison mère, Facebook.

La nouvelle politique de confidentialité de WhatsApp n'offre pas une telle option. Il s'agit également d'améliorer la façon dont les entreprises utilisent WhatsApp pour se connecter avec les clients. Elle est rédigée en lettres claires dans la notification où deux mises à jour sont mises en évidence: la manière dont les données sont traitées et la manière dont les entreprises peuvent utiliser les services disponibles sur Facebook pour stocker et gérer leurs chats sur WhatsApp. Elle prendra fin le 8 février avec les comptes de ceux qui n'auront pas accepté ces nouveautés.

Le mois dernier, nous apprenions que WhatsApp ne fonctionnerait plus sur certains anciens téléphones dès le 1er janvier. Il voulait ainsi inciter les internautes à se diriger vers cette autre messagerie, où ils auraient l'assurance que leurs données ne seraient pas exploitées.

Édition: