La vaccination ouverte à 17 millions de Français supplémentaires avec AstraZeneca — Covid

Si certains pays ont décidé d'administrer une première dose au plus grand nombre possible de personnes à risque, avant de passer à la seconde, Israël, qui n'a pas de problème de livraison de vaccins en raison de son accord avec Pfizer, a opté pour la deuxième injection trois semaines plus tard comme recommandé par le fabricant.

Pour qui est recommandé ce nouveau vaccin?

Lors d'un point presse à 17h15, la Haute autorité de santé (HAS) doit rendre son verdict et dire quelle place peut prendre ce nouvel antidote, le troisième validé par l'Union européenne, dans la stratégie vaccinale française. "Les pharmaciens sont en mesure de s'organiser pour vacciner rapidement dans leur officine, évitant ainsi tout gaspillage de doses".

D'après le quotidien Les Echos, l'agence indépendante s'apprêterait à formuler une recommandation pour l'utilisation du vaccin chez les moins de 65 ans, avec en priorité les soignants et patients présentant des comorbidités. Selon Alain Fischer, il est "peut-être plus prudent de n'utiliser que les vaccins ARN" pour le moment. Résultat, les participants aux essais cliniques se seraient vus administrés qu'une demi-dose du vaccin.

Seuls deux autres vaccins, ceux du duo américano-allemand Pfizer-BioNTech et de l'américain Moderna, sont autorisés dans l'UE - avec une montée en puissance attendue au deuxième trimestre. AstraZeneca elle-même soutient également l'inoculation de son vaccin pour toutes les tranches d'âge. Le premier, qui sera probablement retenu, atteint bien 90% d'efficacité. L'enjeu pour les pays est de taille, car au-delà de l'aspect sanitaire, l'enjeu est également économique: le pays qui recevra le plus de doses des vaccins pour immuniser sa population pourra prétendre à relancer son économie au plus vite et ainsi gagner un avantage par rapport aux capitalistes des autres pays. Celui d'AstraZeneca exige seulement des températures d'un réfrigérateur classique. "L'Agence européenne du médicament n'a pas mis de restrictions à l'utilisation, donc l'évaluation se poursuit, je pense que la HAS va nous donner des indications".

La HAS recommande par ailleurs de laisser un intervalle entre les deux doses de 9 à 11 semaines, là où l'avis européen laissait une plus large amplitude, entre 4 et 12 semaines.

La réponse est oui.

Le vaccin russe contre le Covid-19, Spoutnik V, pourra être distribué en France s'il "correspond aux "normes scientifiques" et aux "exigences" européennes, a déclaré mercredi sur Europe 1 le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian". Alors que pour l'heure l'efficacité du sérum développé par l'entreprise anglaise et suédoise est de 70%, les premières doses devraient arriver sur le sol français avant la fin de l'hiver 2021. Selon un dernier bilan lundi soir, on comptait plus de 1,54 million de premières injections en France, alors que 2,6 millions de doses ont déjà été reçues en France et 1,1 million de plus sont attendues d'ici à la fin de la semaine, selon des données du ministère.

Édition: